Un scandaleux marché noir de la science en Chine

« Une fois n’est pas coutume. Si je m’intéresse aujourd’hui au dernier numéro de Science, daté du 29 novembre, ce n’est pas pour une étude relatant une découverte, mais pour une édifiante enquête journalistique que la revue publie, qui met au jour un incroyable marché noir de la science en Chine. Signée par Mara Hvistendahl (épaulée par Li Jiao et Ma Qionghui), cette enquête a duré cinq mois, cinq mois au cours desquels ces journalistes ont sorti de l’ombre un business florissant, celui où le produit vendu, acheté, négocié n’est rien d’autre que l’étude scientifique, ainsi devenue banal objet de commerce….(…) »