Appel à candidatures pour allocation doctorale : Systèmes Multi-Agents de Gestion de la Confiance, Visualisation des informations (Cartes Intelligentes)

 » Laboratoires d’accueil : LITIS, GRHIS

Directeurs de thèse : Pr. Laurent Vercouter (LITIS), Pr. Eric Delamotte (GRHIS)

Domaines de recherche : Systèmes Multi-Agents de Gestion de la Confiance, Visualisation des informations (Cartes Intelligentes)

Lieu : Rouen, Haute-Normandie

L’équipe MIU (Modélisation, Interactions, Usage) du LITIS (Laboratoire d’Informatique du Traitement de l’Information et des Systèmes) en collaboration avec le GRHIS Groupement de Recherche en Histoire) recherche un(e) excellent(e) candidat(e) pour une thèse débutant en octobre 2013. Le sujet de la thèse porte sur la « Gestion et la visualisation par cartes intelligentes de mesures de confiance en communautés virtuelles » et se déroulera dans le cadre d’une collaboration pluri-disciplinaire (associant la discipline informatique (section CNU 27) à celle des Sciences de l’Information et de la Communication (section CNU 71)) au sein du projet régional PlaIR 2.0 en contribuant à la réalisation d’une plate-forme d’accès personnalisé à des documents juridiques. La thèse est financée pendant trois ans par une bourse régionale du GRR Transport Logistique, Traitement de l’Information.

Le sujet détaillé est décrit plus bas dans le mail.

Les candidats doivent envoyer un dossier de candidature comportant au minimum un CV, une lettre de motivation et les relevés de notes obtenus en master 1 et 2 aux directeurs de thèse laurent.vercouter@insa-rouen.fr et eric.delamotte@univ-rouen.fr au plus tard le mercredi 17 avril 2013.

Descriptif détaillé de la thèse :

Le développement de communautés virtuelles (réseaux sociaux, entreprises virtuelles, communautés de pratiques) a explosé ces dernières années du fait du développement d’outils efficaces et accessibles de communication. Informations, services logiciels et utilisateurs cohabitent et sont mis en relations au sein de ces communautés formant souvent des espaces riches en contenus et activités, générateurs de nouveaux usages. De nombreux problèmes sont également soulevés au regard de l’accès à des informations hétérogènes, à leur fiabilité lorsque l’on est confronté à la navigation dans un foisonnement de contenus et de producteurs.

Cette thèse se situe dans le cadre du projet PlaIR 2.0 dont un des objectifs est de fournir une plate-forme d’accès à des ressources juridiques dans le domaine du droit du transport, formant ainsi un support à la création d’une communauté virtuelle d’utilisateurs hétérogènes. L’ambition de la plate-forme à développer est de favoriser l’accès à des informations pertinentes pour différentes catégories d’utilisateurs et différents cas d’usage. Un accès ne peut être vu comme se limitant à une mise en correspondance d’une requête et d’une base de données, mais il faut aussi considérer l’activité courante de l’utilisateur (l’objectif lié à sa pratique), son niveau d’expertise (expert, professionnel, amateur) et ses préférences individuelles dans les modes d’accès.

L’objectif de cette thèse est de proposer une modélisation du cadre d’interprétation d’un accès à l’information permettant de proposer les documents et un mode visualisation appropriés. Pour cela, le travail de thèse devra couvrir différents aspects :

. Analyse des usages : Il faudra dans un premier temps identifier les usages liés au contexte du projet. L’identification d’usages fournira plusieurs cadres d’interprétation en fonction desquels la nature et le mode d’accès des informations seront déterminés.

. Découverte de documents : lors d’une demande d’accès à des informations, il s’agira de proposer un système distribué permettant de trouver les documents pertinents pour un cadre d’interprétation donné.

Ce processus qui s’apparente à un système de recommandation devra être capable d’apprendre, en fonction des traces précédentes d’utilisation la fiabilité ou la pertinence de réponses possibles à une recherche. Une approche de gestion multi-agent de la confiance pourra être envisagée ici.

. Editorialisation, visualisation et navigation : les modes d’interaction entre les utilisateurs et la plate-forme devront enfin être adaptés aux usages informationnels d’une communauté donnée de manière à ce que les informations et processus de confiance soient intelligibles, accessibles et contrôlables par ses membres. Le développement de la recherche sur les contenus intelligents, d’une part, et le mouvement d’une science du web, d’autre part, prouvent que l’usage du numérique est en train de se modifier et de se personnaliser. Cartographies numériques, cartographie 2.0., géoweb, les appellations se multiplient pour qualifier la mutation de l’analyse spatiale actuelle qui renouvelle les modes de production et de consommation de l’information scientifique et technique.

Le sujet de cette thèse se situe dans une collaboration pluri-disciplinaire, associant des contributions en informatique distribuée (plate-forme multi-agent d’accès aux informations) à des contributions en sciences de l’Information et de la Communication. La cartographie désigne un dispositif de visualisation qui conjugue recherche, navigation, apprentissage et enrichissement collaboratif au service d’un renouvellement des pratiques savantes et profanes du champ traditionnel de la documentation. Notre hypothèse est que la capacité des individus à maîtriser des grands ensembles de connaissance est conditionnée par la cohérence et l’organisation de l’accès à l’information. La cartographie peut bénéficier à tous, mais elle le fera d’autant mieux qu’elle est capable de fournir à chacun des visualisations pertinentes et fiables des grands systèmes documentaires, adaptées à son niveau, en proposant une navigation simple et hiérarchisée. «