Marchés publics : la librairie confortée dans sa place au sein de la collectivité

« Aurélie Filippetti et à sa suite Fleur Pellerin avaient garanti que le ministère de la Culture travaillerait sur la question des marchés publics. L’objectif était de parvenir à soutenir les collectivités dans une démarche plus locale – et par extension, de soutenir les librairies indépendantes dans un contexte difficile. Une nouvelle étape est franchie.

Le 20 septembre dernier, le Code des marchés publics était modifié : le seuil minimal était relevé de 15.000 € à 25.000 €. Une information déjà très appréciée, alors que les acteurs se demandaient combien de temps encore ils pourraient endurer la situation. (…) »