MOOC : à la recherche d’un modèle économique

« Ce document est construit à partir de la traduction en français d’un chapitre d’un livre à paraître sous le titre “Open Education: from OERs to MOOCs” chez Springer sous la direction des Professeurs Jemni et Kinshuk et du Dr Khribi.

Les MOOC sont représentatifs de transformations importantes de la pédagogie en ce sens qu’ils sont une nouvelle forme d’apprentissage en ligne différente de l’enseignement à distance tel que le pratique les universités depuis de nombreuses années. La nouveauté réside non seulement dans le fait qu’ils sont ouverts à un grand public et s’adressent à des personnes isolées, sans contrôle de leur niveau de connaissance du sujet étudié mais aussi parce que les apprenants doivent travailler de façon autonome. Ces personnes suivent un enseignement à distance pour des motivations extrêmement variées sans disposer d’un contact personnel avec les enseignants. Tous les professeurs, qui ont été impliqués dans de tels projets, conviennent que les cours doivent être entièrement reconstruits. Ce travail représente bien plus qu’une simple adaptation d’anciens documents de cours à un nouveau moyen de diffusion de l’information. En outre, la visibilité d’un MOOC s’étend au monde entier et des documents de qualité médiocre, acceptable dans le cadre d’un amphithéâtre ou d’une petite classe, doivent être complètement repensés. (…) »