Dialogu’IST – Les bases de données de la recherche & les services de documentation

« … Problématique de l’atelier : Les avancées du numérique permettent une explosion des données scientifiques et nos instances engagent les laboratoires à organiser rationnellement ces données avec des perspectives de pérennisation et de mutualisation qui pourront démultiplier les connaissances tout en réalisant d’importantes économies, en particulier en termes budgétaires.

Dans ce contexte, les documentalistes ressentent la nécessité de se positionner. En effet, l’information scientifique est au cœur de leur métier, ils sont donc tout naturellement interpelés par ce nouvel enjeu. Leurs compétences, en terme de normalisation des données et de médiation au service de la recherche ont à l’évidence un rôle à jouer dans ce tournant du numérique, de concert avec les chercheurs et les informaticiens.
Or, pour le moment, il semble que le travail d’organisation des bases de données (BDD) se développe de façon différente selon les disciplines, les moyens en personnels et les approches dont les laboratoires disposent. Le groupe de travail Dialogu’IST (GT) s’est proposé de faire une enquête sur le sujet et de construire cet atelier notamment à partir des résultats obtenus.
L’atelier animé par Monique Oger s’adressait aux professionnels de l’IST des unités du CNRS et d’autres EPST, aux chercheurs et enseignants chercheurs, aux informaticiens et personnels de la BAP E (…) »