Le numérique ouvre de nouveaux horizons pédagogiques à l’université

La pédagogie universitaire à l’heure du numérique. Questionnement et éclairage de la recherche, sous la direction de Geneviève Lameul et Caherine Loisy, éditions de Boeck, 2014.

« … Il est intéressant de noter qu’il y a moins de cinq ans, on prononçait à peine ce mot « pédagogie » dans l’enseignement supérieur. La récente publication du rapport Bertrand, « Soutenir la transformation pédagogique dans l’enseignement supérieur », traduit une réelle évolution : parmi les dix pistes d’actions à engager, il est très significatif qu’il préconise la création de « centres pour le développement pédagogique » au niveau de chaque site.

Par ailleurs, il nous semble que les textes (loi d’orientation 2013, StraNES) incitent désormais à raisonner de plus en plus en termes de compétences, ce qui oblige à considérer non pas seulement le contenu, mais les objectifs visés en termes de compétences ainsi que les méthodes d’enseignement. C’est là que l’usage du numérique intervient souvent pour faciliter la mise en relation des mondes professionnel et universitaire (…)

D’autre part, les formations ont tendance à être davantage conçues en équipe pédagogique pluricatégorielle, introduisant des interventions de plus en plus fréquentes d’ingénieurs pédagogiques. Cela marque sans doute la prise de conscience qu’un enseignant seul ne peut tout prendre en charge et que la réflexion en termes pédagogique peut être d’une réelle aide, à condition que chacun soit suffisamment ouvert pour avoir un dialogue constructif.

Les projets Idefi (Initiatives d’excellence en formations innovantes) représentent par ailleurs des creusets fabuleux d’innovation pédagogique qui, s’ils sont mutualisés et diffusés, peuvent agir comme des leviers très intéressants pour la France.

Enfin, la réactivation de la section France de l’AIPU (Association internationale de pédagogie universitaire) est un autre signe de ce dynamisme au niveau national (…)

Le numérique élargit considérablement la boîte à outils de l’enseignant, en ouvrant de nouveaux horizons pédagogiques : le travail à distance, les MOOC, ou encore la classe inversée qui, si elle existait depuis longtemps, se pratique désormais avec les moyens de communication des jeunes. Sans être la clef de tout, le numérique est un argument de plus pour amener des gens à s’intéresser à la pédagogie. »