Android est plus vulnérable qu’iOS mais plus sécurisable

« La question de la sécurité des smartphones fait débat depuis des années. Il faut dire que les services marketing des éditeurs de logiciels de sécurité n’y sont jamais allés de main morte pour agiter le chiffon rouge et effrayer le chaland.

L’un d’entre eux annonçait ainsi récemment que 41% des Français utilisant des smartphones, ont été victimes de cybercriminalité. Vraiment ? A l’occasion d’une table ronde organisée lors de la 3e édition du salon Mobility for Business, des experts de la sécurité ont fait le point sur les vraies menaces qui visent les smartphones.

Et elles ne sont pas vraiment là où on les attend. La question des virus et autres malwares est ainsi balayée en quelques minutes. « On dénombre chaque jour près de 200 000 codes malicieux pour les environnements classiques type Windows contre 4 à 6000 par mois pour le mobile. On observe une certaine préservation de cet environnement du fait de la simplicité des OS mobiles », concède Vincent Leclerc, Head Of Consulting pour Kaspersky Lab.

« Dans 80% des cas, la perte de données est due à un mauvais usage »

« Apple propose une sécurité relative plus forte du fait de l’obscurité (ou fermeture) du système »(…)

« Android est un système très ouvert et constitue donc un terrain de jeu plus grand pour les hackers mais dans le même temps, le système est plus sécurisable avec l’ajout de couches de sécurité. Pour crypter sur iOS, il faut passer par Apple, sur Android, Google n’est pas le passage obligé ».

Un constat partagé par Vincent Leclerc : « Android peut par exemple faire tourner un anti-virus en tâche de fond, c’est impossible sur iOS. Finalement, Android est le plus vulnérable mais il est aussi le plus sécurisable ». Conclusion, le robot vert laisse plus de marge de manoeuvre aux responsables sécurité des entreprises même si dans l’absolu il est moins sécurisé. »