Etes-vous un expert généraliste ? Cliquez pour le découvrir !

 » La semaine dernière je vous introduisais la notion d’expert généraliste dans mon article consacré à Jack Dorsey, le créateur de Twitter (…)

Cette notion a été développée par Art Markman, professeur de Psychologie à l’université du Texas et chercheur en sciences cognitives de la créativité, motivation et prises de décisions (…)

Voici donc la traduction d’un article d’Art Markman lui-même, qui explique ce qu’est un expert généraliste et les avantages à en être un (ou à le devenir) ! (…)

Il s’avère qu’il y a deux traits de personnalité essentiels aux experts généralistes : l’ouverture à l’expérience et le besoin de cognition (…)

Comme on pouvait s’y attendre, un niveau élevé d’ouverture à l’expérience peut parfois être lié à la créativité. Après tout, être créatif exige de faire quelque chose qui n’a pas été fait avant. Si vous n’êtes pas prêt à faire quelque chose de nouveau, il est alors difficile d’être créatif (…)

Cependant, la créativité nécessite également des connaissances. Afin de faire quelque chose qui n’a pas été fait avant dans certains domaines, il faut savoir beaucoup de choses sur cette discipline (…)

De même, de grands scientifiques créent souvent des parallèles entre différents domaines pour créer de nouvelles idées.

Dans l’histoire des sciences, Johannes Kepler eut du mal à comprendre comment les planètes pouvaient se déplacer autour du soleil, et s’est appuyé sur sa connaissance de la lumière et du magnétisme pour essayer de comprendre la force qui déplace les planètes (…)

Certaines personnes sont amenées à réfléchir sur des sujets en profondeur, tandis que d’autres évitent les situations qui les obligent à réfléchir. Les gens élevés dans le besoin de cognition passent régulièrement du temps et accomplissent les efforts nécessaires pour apprendre de nouvelles choses, tout simplement parce qu’ils apprécient le processus d’apprentissage (…)

Ils sont capables d’utiliser ces connaissances pour proposer de nouvelles façons de regarder les problèmes. Ils sont aussi doués pour mélanger (comprendre: faire des analogies) les domaines d’expertise. Donc, quand un groupe se réunit pour résoudre un problème, ils peuvent aider les différents membres de ce groupe pour voir comment leurs connaissances interagissent (…) «