Sénat – Françoise LABORDE – Rapport d’information : « Egalité des femmes et des hommes dans l’enseignement supérieur et la recherche : la persistance de barrières implicites » (format .pdf)

 » La délégation aux droits des femmes a toujours porté une grande attention aux questions qui ont trait à l’enseignement supérieur et à la recherche car elle est convaincue que ces deux domaines connexes jouent un rôle déterminant dans l’émancipation des femmes et dans le combat pour une égalité véritable entre les sexes. Comme elle l’a rappelé dans son récent rapport sur « les femmes et le travail », la levée du « handicap scolaire », l’accès des femmes à l’instruction puis, dans un deuxième temps aux études supérieures, ont amélioré l’accès des femmes au marché du travail et favorisé leur autonomie économique. Au terme d’une évolution qui s’est accélérée dans la seconde moitié du XXème siècle, les filles, qui réussissent dans l’ensemble mieux leur parcours scolaire que les garçons, ont largement investi l’enseignement supérieur : en 2010, elles représentaient plus de 55 % de la population étudiante. D’ailleurs, au sein d’une classe d’âge donnée, elles sont, en proportion, plus nombreuses à être titulaires d’un diplôme de l’enseignement supérieur : 54 % contre 39 % seulement des garçons. Malgré ces évolutions, l’enseignement supérieur et la recherche restent marqués par une double série d’inégalités (…) «