À quoi servent les classements universitaires

« Chaque année, les rankings des universités fleurissent, suscitant le même émoi que la parution des grands guides gastronomiques. Qui sera dans le « top 50 » ? Avons-nous progressé ? Où en sont les universités voisines (amies, néanmoins concurrentes) ? Ces interrogations agitent les responsables des établissements d’enseignement supérieur. (…)
Dans ce grand marché de l’éducation, les rankings viennent périodiquement dessiner une cartographie de l’éducation à usages multiples, à l’adresse des étudiants, des chercheurs, des responsables d’université et des décideurs politiques. (…) »