Revues en open access : les bibliothécaires plus concernés que jamais ?

« (…) Le modèle éditorial dominant issu des majors de l’édition scientifique a paradoxalement conduit les bibliothèques à se soumettre à des schémas contraires à ce que l’on attendrait d’elles : diffusion restreinte des savoirs, acquisition de bouquets imposés de ressources numériques et déséquilibre de la répartition des dépenses au détriment de la bibliodiversité. À la dérive financière engendrée baptisée « serials crisis » aux États-Unis, les différents acteurs ont tenté d’opposer une riposte, l’open access, dont les modalités d’application dépendront en partie du degré d’implication des bibliothèques dans le modèle à inventer. (…) »