Rapport sur les « clubs parlementaires »

« (…) Ce rapport dresse un état des lieux des « clubs parlementaires ». Il s’agit du premier travail d’ensemble conduit sur ces clubs, qui a permis d’en recenser une quarantaine portant sur tous types de sujets (audiovisuel, transports, agroalimentaire…). Il met en évidence l’hétérogénéité de ces structures informelles et le caractère lacunaire de leur encadrement.

Le rapport formule dix propositions qui s’adressent aux trois principaux protagonistes des « clubs parlementaires » : les représentants d’intérêts et les sociétés de relations publiques qui gèrent ces clubs, les députés et sénateurs qui y participent, et le Parlement dont les moyens peuvent être employés, notamment par les parlementaires qui président ou participent à des clubs. (…) »