Data mining : la loi ne doit pas enterrer la recherche française

« Au nom de la protection du droit d’auteur, la loi interdit aux chercheurs de réutiliser des articles scientifiques publiés afin d’en exploiter les données. Une entrave à la recherche qu’il faut supprimer.
En créant des freins juridiques multiples à la fouille massive des données et textes scientifiques (en anglais “TDM”), les députés et les sénateurs pourraient malgré eux handicaper gravement la recherche publique française pour les 10 ans à venir.

Alors que nous commençons à peine à entrevoir les perspectives ouvertes par l’accumulation et la fouille massives de données, tous les acteurs économiques et industriels ont mobilisé leurs ressources et leur intelligence pour explorer les avancées potentielles qu’elles permettent. Paradoxalement et tristement, la Recherche publique française est empêchée de rejoindre ce mouvement à cause de multiples obstacles juridiques. (…) »

Source > lesechos.fr/idees-debat, Collectif d’entrepreneurs et de dirigeants du numérique, 25 avril 2016