L’édition scientifique publique en Europe : objectif 2020. Actes des 5e journées du réseau Médici – Strasbourg, Parlement européen, 07-09 avril 2014 (.pdf)

« … Éléments de contexte 

Apporter des éléments stratégiques et pratiques sur les métiers de l’édition scientifique dans un contexte européen, c’est le défi de ces cinquièmes rencontres des professionnels de l’édition scientifique publique organisées par le réseau Médici.

Toute structure d’édition doit en effet, en France, remplir diverses fonctions : la préparation des textes, la fabrication, la diffusion, la promotion. À ces impératifs, s’en ajoutent d’autres dans le cas de l’édition scientifique publique : l’organisation de la révision par les pairs et le respect des règles financières et comptables du service public.

Engager un dialogue sur la diversité des pratiques et stratégies de différents pays européens afin d’inscrire résolument l’édition scientifique publique française dans une démarche à haute valeur ajoutée pour les productions éditoriales dans l’environnement de l’Europe de la recherche qui se prépare à l’accès libre de toutes les recherches menées sur fonds publics à l’horizon 2020.

Les interventions permettront de proposer une approche des différents systèmes de production éditoriale en Europe notamment autour des thèmes suivants :
– fonctionnement institutionnel de l’édition scientifique selon la langue de publication et le pays de production,
– modèles économiques, prix moyen de l’article ou de l’ouvrage, subventions publiques,
– lois en vigueur au niveau national ayant un impact sur la commercialisation des ouvrages et articles (cas du prix unique du livre par exemple),
– choix éditoriaux : le peer reviewing est-il la norme ? L’évaluation qualitative peut-elle être indépendante ?
– rythme de production éditoriale, délais d’évaluation, délais de diffusion selon les disciplines ?
– protection du droit des auteurs, modification des lois de propriété intellectuelle à l’aune de l’accès libre,
– open access : quels éléments stratégiques et pratiques pour l’application de la politique communautaire à l’horizon 2020 ?
– utilisation des indicateurs scientifiques, évaluation quantitative des publications : pourquoi sont-ils décriés et pourtant toujours autant utilisés ?
– utilisation d’outils tels Google scholar, Scopus, etc (…) »