Vers une coopération UE-Chine en matière de TIC

« … Les technologies de l’information et de la communication (TIC) représentent l’un des marchés les plus concurrentiels et innovants du monde. Les statistiques sont suffisamment éloquentes: plus de 2,7 milliards de personnes utilisent l’Internet en 2013 et plus de 6 milliards ont accès à un téléphone mobile. Selon le vice-président de la Commission, Neelie Kroes, remplir totalement le marché unique de l’UE en communications numériques pourrait stimuler notre économie de 110 milliards d’euros par an; soit plus de 0,8% du PIB de l’UE (…)

Les projets avec des partenaires d’économies émergentes comme la Chine représentent toujours un défi. Cela est principalement dû à des différences en termes de cultures de travail, de structures organisationnelles, de méthodologies, de milieux et d’environnements juridiques. Ces obstacles peuvent entraîner des retards lors de la mise en [oe]œuvre de projets et ne sont pas toujours prévisibles lors du lancement des projets, les personnes impliquées et les partenaires étant tous différents. Le projet OPENCHINAICT n’est pas une exception à cette règle, mais nous sommes parvenus à résoudre ces problèmes en intensifiant nos efforts de communication et de gestion.

Quels résultats concrets le projet a-t-il obtenu à ce jour?

OPENCHINAICT ne mène pas de recherches concrètes, mais travaille plutôt à la facilitation du dialogue entre les acteurs européens et chinois pour faciliter et développer une réelle coopération scientifique. Le résultat le plus tangible est le plan de coopération que nous avons établi ensemble, mais nous avons également renforcé les canaux de réseautage pour les fonctionnaires et les chercheurs chinois et européens (…)

Pour plus d’informations, veuillez consulter:

OPENCHINAICT
http://openchina-ict.eu/«