Quand écoles et universités utilisent les réseaux sociaux : le rôle des diplômés

« Alors que les établissements de l’enseignement supérieur tissent peu à peu leur toile sur les réseaux sociaux, les anciens élèves apparaissent aujourd’hui comme l’un de leurs meilleurs relais (…)

Côté écoles et universités, dont 94% sont présentes sur les réseaux sociaux d’après l’enquête Arces 2013 (Association des responsables de communication de l’enseignement supérieur), l’intérêt à se déployer sur ces nouvelles « Pages universités » semble bien compris. Objectif principal : attirer de nouveaux étudiants en déléguant la communication aux anciens (…)

Les établissements sont aujourd’hui confrontés à la nécessité d’intégrer la diversité des réseaux dans une stratégie de communication cohérente. « Car il ne suffit pas d’être présent sur un réseau social, encore faut-il avoir un objectif clair selon les usages », précise Andreas Kaplan, directeur de la communication de l’ESCP Europe, détaillant sa « cartographie » des ­réseaux sociaux : « Facebook nous sert à communiquer avec la communauté et vis-à-vis de l’extérieur sur la marque ESCP en général, avec différentes ­pages par campus, par formation… LinkedIn était, jusqu’à présent, une vitrine pour la formation continue. Twitter permet de la communication institutionnelle vers le grand public. Google+ sert plutôt à mettre en avant les expertises de nos enseignants, YouTube, les vidéos faites par nous ou par les ­étudiants. Flickr est une base de données d’images de nos évènements. Instagram, c’est plutôt sur ­les mobiles. Tumblr pour la vie des étudiants dans les villes où nous sommes implantés… » (…) »