Recherche responsable et innovation (RRI), sciences et technologies – Etude réalisée par TNS Opinion & Social à la demande de la Commission européenne, Direction générale de la recherche et de l’innovation (.pdf)

« INTRODUCTION

Les sciences et technologies ont un impact sur presque tous les aspects de notre quotidien. En dépit de cela, il peut y avoir une certaine ambivalence au sujet des sciences dans notre société en général, et des études antérieures ont montré que les sciences ou les méthodes scientifiques ne sont pas toujours comprises par tous. Un dialogue plus ouvert entre les scientifiques, les décideurs et le grand public est donc préconisé.
Les développements en sciences et technologies jouent également un rôle essentiel dans la mise en œuvre de la stratégie de croissance Europe 2020, et en particulier l’initiative d’une union pour l’innovation. Des études antérieures ont montré que beaucoup d’Européens n’ont aucune formation scientifique, et il y a un déficit de connaissances, beaucoup de personnes s’intéressant aux sciences et technologies et ne se sentant pas bien informées. La précédente étude de 2010 a également mis en évidence une certaine perception négative des avantages potentiels des sciences et de leur impact dans certains domaines de la vie.
La présente étude s’inscrit dans le prolongement de celle de 2010, et s’intéresse aux attitudes générales des citoyens européens par rapport aux sciences et technologies, et en particulier :

– L’intérêt des citoyens européens et leur niveau d’information dans ce domaine
– L’éducation en sciences et technologies et les attitudes à leur égard
– Les sources d’information sur les sciences et technologies
– Le degré de participation aux décisions relatives aux sciences et technologies qui devrait être celui des Européens
– Le rôle de l’éthique et du comportement éthique dans la recherche
– Les jeunes et les sciences
– Les questions d’égalité des sexes et les sciences
– Ouvrir l’accès aux résultats de la recherche
– Examiner l’évolution de l’opinion depuis la dernière étude en 2010
Ce rapport couvre les 28 Etats membres. Néanmoins, étant donné que les sondages ont eu lieu avant l’adhésion officielle de la Croatie à l’Union européenne le 1er juillet 2013, les résultats sont présentés pour l’UE27 et pour la Croatie (…) »