Le Traité de Marrakech entre en vigueur : la fin de la “famine littéraire” ?

« (…) En 2013, il y avait ce chiffre : 5 % des livres publiés en Europe sont accessibles aux personnes malvoyantes, un chiffre encore plus faible lorsque l’on se tourne vers des pays dits en développement comme l’Inde, qui compte plus de 63 millions de malvoyants et 8 millions de non-voyants. Au total, on compte 285 millions de personnes empêchées de lire dans le monde, dont 90 % qui vivent dans les pays en développement. Inutile de souligner que l’accès à la lecture, pour eux, se résume à un parcours du combattant.

Ce constat global avait poussé l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) à superviser la signature d’un traité international visant à introduire plusieurs mesures destinées à améliorer l’accès aux textes, dans le monde entier. (…) »