Quand l’e-réputation se retourne contre Google

« La toute puissante firme américaine Google montre une particulière mauvaise volonté à respecter les législations européennes protégeant la vie privée des citoyens et leurs données à caractère personnel. Avec les nouvelles dispositions de la loi française mais aussi des dispositions législatives des autres pays de l’Union européenne, voici donc la firme de Mountain View éclaboussée dans sa réputation sur le net, en clair, dans son e-réputation — encore nommée web-réputationcyber-réputation ou encore réputation numérique en français intégral.
C’est d’une certaine manière un juste retour des choses puisque Google Inc. est souvent très peu encline à accepter de nettoyer des propos diffamatoires notamment sur les plateformes de blogs qui lui appartiennent, pour des raisons juridiques non fondées.
En effet, la CNIL et ses homologues européennes disposent aujourd’hui de moyens légaux pour rendre publiques les procédures et les sanctions prononcées à l’encontre d’un « responsable du traitement » récalcitrant. Les faits parleront d’eux-mêmes.(…)

Sur le site de la CNIL :