Les données personnelles : une nouvelle donne pour le droit

Le Bien commun revient aujourd’hui sur le scandale Prisme, moins pour parler du scandale lui-même, celui de la surveillance de nos vies, que pour parler de ce qu’il a révélé, et peut-être de ce qu’il cache. En effet, la protection des données personnelles est l’arbre qui cache la forêt, une grande question qui nous empêche de mesurer le défi que lancent les big data. Pour essayer d’en comprendre les enjeux, le Bien commun a le plaisir de recevoir la philosophe Antoinette Rouvroy, chercheur au centre de recherches interdisciplinaire en information, droit et société (CRIDS) de l’Université de Namur.
Invité(s) :
Antoinette Rouvroy, chercheuse au FNRS