Le nouvel indicateur de la CE donne la mesure dans laquelle les idées provenant de secteurs innovants peuvent atteindre le marché, créer de meilleurs emplois et accroître la compétitivité de l’Europe

 » Selon un nouvel indicateur proposé par la Commission européenne, la Suède, l’Allemagne, l’Irlande et le Luxembourg sont les États membres de l’Union Européenne qui tirent le meilleur parti de l’innovation. L’indicateur calculant les résultats de l’innovation donne la mesure dans laquelle les idées provenant de secteurs innovants peuvent atteindre le marché, créer de meilleurs emplois et accroître la compétitivité de l’Europe. L’indicateur, qui a été élaboré à la demande des dirigeants des pays de l’UE pour pouvoir comparer les politiques nationales en matière d’innovation, montre qu’il reste des différences notables entre lesdits pays. Selon une comparaison effectuée à l’échelle mondiale, l’UE dans son ensemble affiche de bons résultats, même si elle se place derrière certaines des économies les plus innovantes du monde (MEMO/13/782) (…)

Les pays les plus innovants de l’UE doivent leur bon classement à plusieurs ou à l’ensemble des facteurs suivants : une économie ayant une proportion importante de secteurs à forte intensité de connaissances, des entreprises innovantes en croissance rapide, des niveaux élevés de protection par brevet et des exportations compétitives (…)

L’indicateur proposé repose sur quatre éléments choisis pour leur pertinence au regard des politiques menées :

– Innovation technologique mesurée par le nombre de brevets ;

– Emploi dans les activités à forte intensité de connaissances en pourcentage de l’emploi total ;

– Compétitivité des biens et des services à forte intensité de connaissances appréciée en fonction de la contribution de la balance commerciale des produits de haute technologie et de moyenne technologie à la balance commerciale totale et de la part des services à forte intensité de connaissances dans le total des exportations de services ;

– Emploi dans les entreprises à croissance rapide des secteurs d’activité innovants.

Remarque : Une comparaison avec certains pays tiers montre que l’UE dans son ensemble s’en sort bien. Si la Suisse et le Japon ont de bien meilleurs résultats, l’UE arrive plus ou moins au même niveau que les États-Unis en ce qui concerne les résultats de l’innovation (…) «