Le cœur du réseau européen pour la science se renforce et offre 100 Gbps de débit à l’utilisateur final

 » Les responsables de GÉANT, réseau paneuropéen ultrarapide pour la recherche qui a permis de découvrir le boson de Higgs, ont annoncé aujourd’hui que, grâce à une amélioration importante du réseau, celui-ci pourrait atteindre la vitesse de 2 Tbps (térabits par seconde). Désormais, la capacité maximale disponible sur le réseau central est de 500 Gbps, ce qui signifie qu’un utilisateur dans l’un des 32 000 établissements universitaires ou d’enseignement supérieur, instituts de recherche, écoles, bibliothèques, musées, archives nationales et hôpitaux connectés peut transférer des données à une vitesse de 100 Gbps.

Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne, souligne: «Pour rester dans la course mondiale au progrès scientifique, nous avons besoin de puissance en termes de vitesse et de capacité. Aujourd’hui, la partie « données » de l’équation « recherche » est presque aussi importante que la recherche elle-même. Par cette amélioration, GÉANT démontre qu’il est à l’avant-garde du réseau de recherche.»

De telles vitesses permettront de collaborer de façon plus immédiate sur des projets sensibles et de répondre à la demande, en augmentation rapide, concernant la capacité de transfert de données. La production et le partage de données scientifiques sont des activités qui connaissent une croissance exponentielle, avec les conséquences que cela implique pour les infrastructures TIC et notamment les réseaux de recherche. Les grands projets réunissant des partenaires du monde entier génèrent des volumes considérables de données qui doivent être diffusées, analysées, stockées et consultées.

Grâce aux vitesses élevées atteintes aujourd’hui, le réseau GÉANT fournira les moyens essentiels pour soutenir toutes les disciplines scientifiques, depuis la physique des hautes énergies et la recherche dans l’espace lointain jusqu’à celles qui portent sur des problèmes de société comme le vieillissement la population, le diagnostic des maladies et le changement climatique.

L’objectif de GÉANT est de garantir une disponibilité de 99,999 % grâce à l’identification et la résolution rapides des problèmes de réseau et à des dispositifs de sécurité puissants permettant de détecter et de prévenir les attaques malveillantes.

La Commission européenne contribue actuellement au financement du réseau GÉANT à hauteur de 41,8 millions d’EUR (…) «