Thèse de Mickaël Benaim « Gouvernance et politiques de science en région : une approche multi-acteurs et multi-niveaux »

Résumé

 » Cette thèse se penche sur la gouvernance des politiques régionales de la science en France dans le contexte de l’Espace Européen de la Science. Nous proposons donc une typologie des régions européennes qui vise à offrir un regard différent sur ces espaces de collaborations, en considérant les connectivités locales-globales dans la théorie des Systèmes Régionaux d’Innovation. Puis au travers d’un modèle gravitaire nous mobilisons plusieurs formes de proximités pour expliquer ces collaborations, en introduisant des proximités culturelles à l’échelle régionale. Cette thèse questionne à la fois la place des autorités régionales dans les politiques scientifiques en régions ou des régions, mais aussi la vision de la science de ces régions (à travers de l’analyse des CPER et de comptes Twitter). Nos travaux préconisent une meilleure compréhension des acteurs dans le cadre cognitif où les liens entre Science et Innovation sont trop souvent supposés. Cette dernière approche est également l’occasion de mettre en avant l’insuffisante prise en compte des logiques des différents acteurs de l’innovation (au sens large) et la nécessaire coordination des politiques des différents niveaux impliqués. L’analyse du mode de gouvernance des politiques de soutien aux activités créatives dans l’espace transfrontalier du Rhin Supérieur, permettra d’illustrer ce cadre cognitif nouveau (…) «