EPRIST – La recherche en crise de reproductibilité ? (.pdf)

« La plupart des recherches scientifiques sont fausses. Telle est la conclusion provocatrice d’un article célèbre de PLOS initialement publié en 2005 : « Nos simulations montrent que dans la plupart des cadres expérimentaux il est moins probable qu’une conclusion scientifique soit vraie que fausse ». (Ioannidis 2005).Depuis, ce constat préoccupant aurait été largement confirmé. (…)
Cette note de synthèse documente un débat majeur de la recherche scientifique contemporaine. Au-delà de la description parfois simpliste d’une « crise générale », l’exigence nouvelle de reproductibilité amène à repenser radicalement les formes et les pratiques de publication. (…) »

Source > eprist.fr, Analyse I/IST n°30-Avril 2020