Recherche : « publish or perish », vers la fin d’un dogme ?

« Aujourd’hui, la valeur d’un chercheur repose principalement sur le nombre de citations dont il fait l’objet au sein des articles scientifiques. Un ensemble d’indices ont été établis, à l’aune de cette vision de la performance, pour objectiver la productivité scientifique d’un chercheur.

Le plus connu d’entre eux a été développé en 2005 par Jorge Hirsch : le h-index, ou indice h, mesure à la fois le volume de publications et le nombre de citations par publication. (…)

Avec ces mesures alternatives (altmetrics), quitterait-on l’ère du « publish or perish », où un chercheur, pour être reconnu, doit impérativement écrire dans les revues uniquement lues par ses pairs ? (…) »

Source > theconversation.com, Romain Zerbib, Olivier Mamavi, 16 décembre 2019