Problématique des bases de données en sciences humaines et sociales

« La recherche scientifique est souvent évaluée à l’aune de ses livrables, soit la production qui résulte d’un programme de recherche individuel ou collectif. Sachant qu’en sciences humaines et sociales les productions scientifiques les plus valorisées ont longtemps été l’ouvrage et l’article dans des revues internationales à comité de lecture, quel est le sort réservé au développement de bases de données, à l’alimentation des portails, à la production d’éditions électroniques ? Quel est l’impact du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans la carrière du chercheur ? (…) »