Formes et enjeux de la vulgarisation dans les carnets de doctorant.e.s – Soi, l’autre et la situation de communication

« Ancrée dans les études de sciences et les sciences de l’information et de la communication, je m’intéresse aux pratiques de communication des doctorant.e.s (Faury, 2012 – thèse).

Ces pratiques et ces discours rendent intelligibles leurs pratiques vécues de la recherche et me permettent de parcourir un espace mental de la recherche et un rapport identitaire et culturel aux sciences (Faury, 2012). Les blogs de doctorant.e.s peuvent être considérés en tant qu’environnements numériques (Merzeau 2015 ; Paveau 2017), en tant que communication accompagnant la recherche en-train-de-se-faire, en tant que lieu habité (Deseilligny 2013), en tant que lieu de conversation (Dacos et Mounier, 2010), et plus généralement en tant que nouvelles situations de communication scientifique (Le Marec, 2002). Ils brouillent les frontières entre la conversation entre pairs et la communication « grand public » (Mayeur, 2017), recontextualisant dans un environnement numérique (Beaudry, 2011 ; Mayeur, 2017), les questions de l’adressage du propos, de son accessibilité, et de sa justesse (Labasse, 2010). (…) »