Edition scientifique : géopolitique d’un piratage

(…) Pour la revue Science, le 29 avril, John Bohannon a détaillé six mois de données de connection à Sci-hub, fournies par Alexandra Elbakyan. 28 millions de requêtes ont été formulées au site, pour 3 millions d’identités Internet différentes (les adresses IP) en provenance de 27 000 villes. Selon Bohannon, cela représenterait moins de 5 % des téléchargements légaux d’articles. Si les pays pauvres ou les bibliothèques universitaires mal dotées sont les premiers utilisateurs (Chine, Inde, Iran, Russie), conformément à la motivation initiale des initiateurs de ces sites pirates, les pays mieux équipés en sont très friands aussi. Etats-Unis, France, Allemagne sont dans le top 15. (…) »