Tatouage numérique : pourquoi est-il le grand oublié ?

« Les DRM (Digital Rights Management) ou verrous numériques sont de plus en plus décriés et rejetés. On parle désormais de futures solutions de DRM « light », « pragmatique », sans doute « bio » ou « citoyen » bientôt…

Ces futures évolutions resteront de toutes façons complètement ignorées par les environnements propriétaires des GAFA. Les éditeurs tous embarqués là-dedans comme l’ont montré les récents débats au dernier Salon du Livre (…) »