BE Royaume-Uni 135 – Les barrières à l’innovation : le rôle de l’Etat

« Si certaines écoles de pensée considèrent que le pouvoir public est l’antithèse de la créativité et de l’innovation, d’autres considèrent en revanche que l’Etat peut y jouer un rôle majeur en tant qu’un vrai entrepreneur. Pour trancher entre ces deux extrêmes, le ministère pour les entreprises, l’innovation et les compétences (BIS, « Department for Business, Innovation and Skills ») a commandé une étude à Technopolis afin d’évaluer la valeur ajoutée que le pouvoir public pouvait vraiment apporter à 24 domaines d’innovation spécifiques (…)

L’analyse effectuée par Technopolis a montré que chaque sous-filière, chaque filière et chaque domaine technologique présentent un mix de barrières unique (Figure 1), qui laisse peu d’espace pour l’élaboration de théories généralisatrices définissant les raisons pour lesquelles l’innovation ne se produit pas. Cette étude souligne ainsi que l’identification des barrières à l’innovation doit être réalisée au niveau des domaines technologiques spécifiques.

Les barrières à l’innovation au Royaume-Uni dans 24 domaines.
Crédits : SST-Londres (…)

En conclusion de cette étude, Technopolis considère que, dans l’objectif d’inciter à l’innovation, l’Etat doit jouer un rôle spécifique à chaque domaine et qu’il est inadéquat de vouloir donner un verdict normatif sur quel doit être ce rôle. L’Etat peut ainsi intervenir comme un client, un régulateur ou un fournisseur de compétences et d’équipements. Chaque domaine doit être ainsi analysé individuellement et en profondeur pour saisir l’action de l’Etat qui serait la plus appropriée, si une action est tout de même nécessaire. »

BE Royaume-Uni numéro 135 (19/11/2014) – Ambassade de France au Royaume-Uni / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/77147.htm