Actes des 25es journées francophones d’Ingénierie des Connaissances IC 2014 – Aubière, France – 12-16 mai 2014 (.pdf)

« … Avant-propos 

Les Journées Francophones d’Ingénierie des Connaissances fêtent cette année leurs 25 ans. Cette conférence est le rendez-vous annuel de la communauté française et francophone qui se retrouve pour échanger et réfléchir sur des problèmes de recherche qui se posent en acquisition, représentation et gestion des connaissances.
Parmi les vingt et un articles sélectionnés pour publication et présentation à la conférence, un thème fondateur de l’ingénierie des connaissances domine : celui de la modélisation de domaines. Six articles traitent de la conception d’ontologies, trois articles de l’annotation sémantique et du peuplement d’ontologies et deux articles de l’exploitation d’ontologies dans des systèmes à base de connaissances. L’informatique médicale est le domaine d’application privilégié des travaux présentés, que l’on retrouve dans sept articles.
L’ingénierie des connaissances accompagne l’essor des technologies du web sémantique, en inventant les modèles, méthodes et outils permettant l’intégration de connaissances et le raisonnement dans des systèmes à base de connaissances sur le web. Ainsi, on retrouve les thèmes de la représentation des connaissances et du raisonnement dans six articles abordant les problématiques du web de données : le liage des données, leur transformation et leur interrogation ; la représentation et la réutilisation de règles sur le web de données ; la programmation d’applications exploitant le web de données.
L’essor des sciences et technologies de l’information et de la communication, et notamment des technologies du web, dans l’ensemble de la société engendre des mutations dans les pratiques individuelles et collectives. L’ingénierie des connaissances accompagne cette évolution en plaçant l’utilisateur au cœur des systèmes informatiques, pour l’assister dans le traitement de la masse de données disponibles. Quatre articles sont dédiés aux problématiques du web social : analyse de réseaux sociaux, détection de communautés, folksonomies, personnalisation de recommandations, représentation et prise en compte de points de vue dans la recherche d’information. Deux articles traitent de l’adaptation des systèmes aux utilisateurs et de l’assistance aux utilisateurs et deux autres de l’aide à la prise de décision.
Le taux de sélection de cette édition de la conférence est de 50%, avec dix-neuf articles longs et deux articles courts acceptés parmi quarante-deux soumissions. S’y ajoutent une sélection de neuf posters et démonstrations parmi douze soumissions, présentés dans une session dédiée et inclus dans les actes. Enfin, une innovation de cette édition 2014 de la conférence est la programmation d’une session spéciale « Projets et Industrie », animée par Frédérique Segond (Viseo), à laquelle participeront Laurent Pierre (EDF), Alain Berger (Ardans) et Mylène Leitzelman (Mnemotix).

Trois conférencières invitées ouvriront chacune des journées de la conférence que je remercie chaleureusement de leur participation. Nathalie Aussenac-Gilles (IRIT) retracera l’évolution de l’ingénierie des connaissances en France depuis 25 ans, de la pénurie à la surabondance. A sa suite, Frédérique Segond (Viseo) abordera le problème de « l’assouvissement » de la faim de connaissances dans la nouvelle ère des connaissances dans laquelle nous sommes entrés. Enfin, Marie-Laure Mugnier (LIRMM) présentera un nouveau cadre pour l’interrogation de données basée sur une ontologie, fondé sur des règles existentielles.
Je remercie vivement les auteurs pour leurs contributions, le comité de programme pour le nombre de ses relectures (quatre par article soumis) et la qualité de celles-ci qui ont contribué à celle des articles présentés, le comité d’organisation de la conférence pour l’efficacité de son travail et tout particulièrement sa présidente, Catherine Roussey avec qui cela a été un plaisir de collaborer, et l’AFIA pour son soutien à la conférence. Je remercie enfin très chaleureusement le bureau du collège IC de l’AFIA et tout particulièrement Nathalie Aussenac-Gilles, Jean Charlet et Fabien Gandon qui m’ont aidée à mener à bien ma mission de présidente du comité de programme d’IC 2014.

Catherine Faron Zucker
Présidente du comité de programme (…) »