Ouvrir pour faire société : la bibliothèque reprogrammée – Louis KLEE

« La pétition Ouvrons + les bibliothèques (2) focalise le projecteur sur l’ouverture des bibliothèques samedi et dimanche soit au moins 70h par semaine. C’est un véritable enjeu de société car, discrètement, les bibliothèques répondent plus aux problèmes sociétaux qu’elles n’en posent. Cette pétition connait un certain écho médiatique au-delà de la presse professionnelle (3). Elle s’est invitée dans la campagne des élections municipales de Paris. Elle a déclenché une réaction en chaîne comme en témoigne la Lettre ouverte aux candidat(e)s aux élections municipales de l’ABF (4). La clôture des élections municipales n’annule pas l’actualité de la question.

L’ouverture moyenne hebdomadaire est actuellement entre 30 et 40 h pour les BM selon leur importance, vers 60 h pour les BU, entre 56 et 61h pour la BNF. L’Inspection générale des bibliothèques dans son rapport 2012-005 L’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques : progrès et obstacles (5) recommande l’extension des horaires et la refonte de la conception du métier.

Heureuse surprise, donc, que cette pétition car la volonté d’extension des horaires d’ouverture serait le marqueur fort d’une volonté de reconquête d’un espace que la bibliothèque aurait graduellement perdu et qu’on lui contesterait.

Heureuse surprise, car elle apparaît rarement sur l’écran des radars médiatiques. La récente polémique sur le livre pour enfants Tous à poil (6) et les pressions subies par les bibliothèques et les bibliothécaires (7) pour le retirer des rayonnages renforce encore l’éclairage médiatique. Elle rappelle la polémique bien oubliée de Ecrits pour nuire (8) et l’épisode sombre en termes de libertés publiques, dénoncé dans le rapport du doyen de l’IGB sur la bibliothèque municipale d’Orange (9) et dans le BBF (10).

Bibliothèque et bibliothécaires seraient-ils des enjeux de pouvoir ? Ils nous sembleraient plutôt faire partie des Invisibles à qui Pierre Rosanvallon (11) veut donner la parole. Un ouvrage récent (12) dénombre 70 bibliothèques incendiées entre 1996 et 2013, sans que l’on s’en soit ému outre mesure. On assiste à une vague de fermeture de bibliothèques pour restrictions budgétaires (13) en Grande Bretagne, au Canada et aux USA, sans révolte majeure (…) »