Un nouveau supercalculateur au service de la recherche et de la compétitivité de la France

« … Geneviève Fioraso tient à souligner l’enjeu stratégique de cette acquisition, qui contribue à placer la France au meilleur niveau européen et international dans le domaine des infrastructures de calcul et à soutenir notre compétitivité scientifique comme industrielle dans le secteur du big data, dont on évalue à 8% du P.I.B. européen la création de valeur d’ici à 2020. Cette acquisition s’inscrit dans le cadre d’une stratégie nationale complémentaire de celle engagée au niveau européen avec l’infrastructure PRACE, composée de six supercalculateurs localisés en Allemagne, en Espagne, en Italie et en France (supercalculateur CURIE) et qui permet aujourd’hui aux chercheurs, industriels et aux P.M.E.P.M.I. d’accéder à une puissance de calcul de 15 millions de milliards d’opérations par seconde (…) »