La France isolée sur le projet de taxe Google

« Soutenue par la France auprès de ses partenaires européens, l’idée d’une « taxe Google » n’a pas fait d’émules. Le Conseil  européen consacré au numérique qui s’ouvre mercredi 24 octobre devrait faire l’impasse sur la fiscalité des géant du net.  

C’est une première: un conseil européen consacré au numérique et aux télécoms se tient à Bruxelles (…)

«  Le travail en cours pour lutter contre l’évasion fiscale, l’érosion de l’assiette fiscale et les transferts de bénéfices est important pour l’économie numérique. Les États membres doivent coordonner leurs positions afin de parvenir à la meilleure solution possible pour l’UE »  précise le brouillon des conclusions du Conseil, dont EurActiv a obtenu une copie (…)

La prudence semble être de mise sur le dossier de la fiscalité numérique, alors que du côté des entrepreneurs la grogne monte (…)

Grâce à l’optimisation fiscale, les géants d’internet américains que sont Google, Apple, Facebook ou Amazon parviennent à réduire le montant de leur impôt à des sommes dérisoires au regard de leurs bénéfices.  En France, ces entreprises n’ont payé que 37,5 millions d’euros en 2011, alors qu’ils auraient dû débourser quelque 830 millions, selon un récent rapport de la Fédération française des télécoms.

 « Les entreprises françaises ont  dénoncé la concurrence déloyale qu’ils ressentent face aux grands acteurs et leurs pratiques d’optimisation fiscale » reconnaît un proche de l’Elysée (…) »