Les Cnil européennes prêtes à frapper fort face à Google

« Elles envisagent des sanctions financières nettement supérieures à l’encontre du moteur de recherche.

L’Europe va-t-elle déclarer la guerre à Google ? Selon nos informations, les différentes Cnil européennes, réunies au sein du G29, réfléchissent à la possibilité de durcir les sanctions qui s’appliqueront au géant américain s’il ne revient pas sur sa politique de confidentialité. Le 20 juin, le G29, qui regroupe les autorités de protection de la vie privée des différents Etats européens, avait mis en demeure Google, lui donnant trois mois pour modifier sa politique de confidentialité. Le délai arrive donc à expiration et les chances de voir Google répondre favorablement sont faibles. Le moteur de recherche, qui a fusionné il y a un an et demi les règles de vie privée de l’ensemble de ses services (Google +, Youtube, Gmail, etc.), affirme qu’il respecte la législation. Chacun campe donc sur ses positions. Et les Cnil, qui jouent leur crédibilité sur ce dossier, seraient prêtes à frapper fort.(…)

Le G29 devrait se réunir la semaine prochaine pour discuter de ces différentes possibilités. La décision formelle pourrait être rendue publique à l’issue d’une autre réunion prévue les 3 et 4 octobre à Bruxelles. Le G29 pourrait alors accorder un délai supplémentaire à Google pour se mettre en conformité, avant de mettre ses menaces à exécution. Contactée, la Cnil française n’a pas souhaité réagir à ces informations, préférant attendre la fin du délai accordé à Google en France, soit le 26 septembre. »