Partage de données privées par défaut : PayPal tente de s’expliquer

« Le service de paiement en ligne avertit par mail ses utilisateurs français de modifications de ses CGU, dont le partage de certaines données avec des organismes de marketing. Ces modifications, à prendre ou à laisser, font polémique.

Repérées par ZDNet.fr, les modifications des conditions générales d’utilisation de PayPal ont fait frémir les très nombreux utilisateurs français du service. Car le géant du paiement en ligne a voulu faire passer en catimini des évolutions importantes en termes de gestion des données personnelles.

La visite de la page sur les « mises à jour du règlement » (pas envoyées directement dans le mail donc, mais nécessitant d’aller voir sur le site de PayPal) commence par expliquer que si on refuse les modifications, il faut fermer son compte.

Dans les profondeurs de cette longue page web (en page 6 si on l’imprime), se trouve une « modification du règlement PayPal sur le respect de la vie privée »(…)

ZDNet.fr a tenté à maintes reprises d’obtenir une réaction officielle de PayPal ce vendredi. En vain. Finalement, le service de presse du site a fini par nous transmettre une « déclaration officielle » :

« Nous considérons très sérieusement la confidentialité des données de nos utilisateurs. Comme nous l’avons indiqué à nos utilisateurs, nous partageons certaines de leurs données avec des tiers, notamment pour améliorer la qualité de notre service et pour mieux cibler nos opérations de marketing. Ces prestataires manipulent ces données mais nous ne permettons pas à ces tiers parties d’utiliser ces informations pour leurs propres activités ».

Marc Jaugey, directeur de la communication chez PayPal, ajoute : « en aucun cas les données de nos utilisateurs ne sont transmises à des tiers afin que ces derniers puissent les exploiter pour gagner de l’argent. Nous travaillons avec des acteurs comme Facebook ou Criteo pour optimiser nos campagnes publicitaires. Il s’agit donc de croiser nos données avec les leurs. Ces dispositions ne portent que sur les campagnes publicitaires réalisées pour le compte de PayPal. »

Rassurés ? Rien n’est moins sûr. Ajoutons également que ZDNet.fr a tenté d’obtenir une réaction de la Commission nationale informatique et libertés qui n’a pas retourné nos appels. »