BE Etats-Unis 338 – Big Data – Partie 3 : Pour le meilleur et pour le pire

 » Pour le meilleur …

… Google Flu Trends

En 2009 des chercheurs de Google ont eu l’idée de se servir en temps réel des recherches faites par les utilisateurs américains pour détecter des épidémies de grippe [4] (…) Ainsi les chercheurs de Google ont fait le test sur les 50 millions de mots clés les plus utilisés aux Etats-Unis durant la période d’enregistrement 2003-2008 (soit plusieurs centaines de milliards de requêtes). Ils ont alors chaque fois comparé les résultats de leur modèle avec les archives du CDC (Centers for Disease Control and Prevention) qui s’occupe de la détection des épidémies aux Etats-Unis pour obtenir les 100 requêtes les plus liées à la grippe (…) Résultats : 45 requêtes permettent de suivre jour par jour la propagation d’une épidémie de grippe aux Etats-Unis. Les prédictions de Google ont une avance d’une à deux semaines sur celles du CDC et sont tout aussi fiables [4] (…)

… et pour le pire

Le projet FarOut [5] est tout à fait amusant à première vue. Deux chercheurs de Microsoft travaillent sérieusement à prédire l’avenir à partir de vos données GPS. L’idée étant de pouvoir répondre à la question : « Où vous trouverez-vous dans 152 jours à 14h ? » (…)

On peut imaginer de nombreuses applications marketing et inoffensives. Comme une application qui aide un groupe d’amis à trouver la meilleure date et le meilleur endroit pour proposer un rendez-vous commun. Ou encore des applications publicitaires du type : « Vous avez besoin d’une nouvelle coupe de cheveux ? Ca tombe bien vous passerez dans 4 jours à 100m d’un coiffeur qui fait une réduction de 15% ! ».

Au regard de ce qu’il est possible de faire simplement avec des données GPS (et la plupart des téléphones portables fournissent des données GPS) il n’est pas difficile d’imaginer toutes les applications possibles lorsqu’on dispose de plus d’informations (…)

Le Big Data est certainement très utile aux services secrets américains dans la lutte anti-terroriste. Mais en l’absence de transparence sur la manière dont les données personnelles sont collectées et analysées, il parait légitime de se questionner sur le respect de la vie privée des citoyens américains ainsi que celle de tous les honnêtes utilisateurs à travers le monde. »

BE Etats-Unis numéro 338 (12/07/2013) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73552.htm