Prism : mis en cause, Microsoft contre-attaque et prend ses distances avec la NSA

« Récemment mis en cause et soupçonné d’aider activement à la collecte de données personnelles sur ses utilisateurs, Microsoft répond en demandant le droit à plus de transparence et en réfutant avoir fourni des clés de chiffrement pour Skype et Outlook.com.(…)

Dans un billet de blog, Brad Smith a par ailleurs assuré que Microsoft n’avait fourni à aucun gouvernement le moyen de casser le chiffrement d’Outlook.com, ni transmis de clés de chiffrement. Concernant Skype, Microsoft affirme ne pas mettre à disposition un accès direct ou illimité aux données des clients ou des clés de cryptage.(…)