Les députés esquissent difficilement des pistes pour protéger les données personnelles

 » Le débat public sur la protection des données personnelles sur Internet, mardi 11 juin à l’Assemblée nationale, était prévu de longue date. Mais le télescopage avec l’affaire de surveillance d’Internet révélée le 6 juin par le Guardian et le Washington Post lui a donné une tonalité particulière.

Lire : Comprendre le programme Prism

Si Fleur Pellerin, interrogée par une douzaine de députés, a évoqué « un sujet très préoccupant pour nos citoyens et nos entreprises« , la ministre déléguée à l’économie numérique est restée très floue lorsque la députée Laure de la Raudière (UMP) l’a interrogée sur une éventuelle réponse diplomatique de la France dans cette affaire (…) «