BE Etats-Unis 332 – Attractivité croissante de la France pour les jeunes scientifiques américains

 » L’attractivité de la France pour les jeunes scientifiques américains peut se mesurer au nombre d’étudiants américains (ou inscrits dans une université américaine) effectuant un séjour en France au cours de leurs études. Au-delà des données brutes sur la mobilité étudiante utilisées par différents organismes comme l’IIE (« Institute of International Education »), les chiffres communiqués par le Ministère français de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) sur le flux d’étudiants américains offrent une intéressante grille de lecture sur la répartition des effectifs par discipline et par niveau [1]. En effet, les données du MESR ne comptabilisent que les étudiants américains inscrits dans un établissement français, tandis que les chiffres globaux intègrent bien souvent l’ensemble des étudiants américains en mobilité, y compris pour des séjours de moins de 3 mois tels que les séjours linguistiques d’été, les périodes de « study abroad » accompagnées par l’université américaine, les stages et volontariats [2]. (…) « 

BE Etats-Unis numéro 332 (24/05/2013) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73085.htm