Cours en anglais à l’université : débat passionné à l’Assemblée

 » Les députés ont précisé, mardi 14 mai, les conditions d’une plus grande utilisation de l’anglais dans l’enseignement supérieur, et ont retoqué en commission les propositions de parlementaires PS, UMP et Front de gauche qui souhaitaient supprimer les dispositions sur le sujet prévues par un projet de loi. Ce texte, porté par la ministre de l’enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, étend en effet les exceptions à l’enseignement en français, notamment dans le cadre d’accords avec des universités étrangères ou de programmes financés par l’Union européenne (…) «