EPRIST – Le web sémantique

« Ce devait être le web 2.0, puis le web 3.0, voire 4.0… Le web sémantique ou web des données n’en finit pas d’être la prochaine révolution sans cesse repoussée.
Et pourtant cet idéal répond en recherche à des besoins bien concrets : les bases de données scientifiques et les infrastructures de recherche souffrent d’un manque de coordination. Les données sont trop souvent recréées de zéro alors qu’il pourrait être envisageable de mutualiser des travaux antérieurs. Le développement récent de grandes bases contributives comme Wikidata, pourrait bien contribuer à diffuser à grande échelle les techniques et les normes du web sémantique au risque de changer en profondeur sa structure décentralisée.
Cette note de synthèse revient sur une révolution scientifique de longue durée qui est encore loin de s’achever. (…) »

Source > eprist.fr, Analyse I/IST n°33 – Novembre 2020