L’épidémie de coronavirus (COVID-19) met en lumière de graves lacunes dans la communication scientifique

« Alors que la recherche et les réponses des gouvernements à l’épidémie de COVID-19 s’intensifient face à une crise mondiale de santé publique, Vincent Larivière, Fei Shu et Cassidy R. Sugimoto se penchent sur les efforts qui se déploient pour rendre les travaux sur ce sujet plus largement disponibles. Ils font valoir qu’une focalisation exclusive sur les résultats publiés dans des revues de haut rang, principalement de langue anglaise, a freiné les avancées de la science. Ils estiment donc qu’en remettant en avant l’intérêt d’une recherche ouverte sur le virus, cette crise offre l’occasion de réévaluer la manière dont les travaux et les systèmes de communication savante servent le bien public. (…) »

Source > ouvrirlascience.fr, Vincent Larivière, Fei Shu, Cassidy Sugimoto, « The transformative role of preprints », LSE Impact Blog 5 mars 2020. Version française : Jean-François Nominé, Marc Rubio, mise en ligne 03 avril 2020