Le coronavirus met les revues scientifiques sous pression

« Jamais le besoin d’études n’a été aussi grand et les revues adaptent leur fonctionnement pour publier plus et plus vite. Mais la crise actuelle donne de nouveaux arguments aux partisans de l’accès libre à la littérature scientifique. (…) »

Source > letemps.ch, Catherine Frammery, 27 mars 2020