Revues et Covid-19 : ‘hot papers’, peer-review simplifié, articles gratuits, altmetric en hausse et compétition sévère

« Suivre l’épidémie de Coronavirus à travers les revues scientifiques est possible, mais la surinformation tue l’information. Que se passe-t-il ? Les revues doivent suivre l’actualité, s’adresser au lectorat chinois, attirer les articles à tout prix, etc..  Nous avons décrit la compétition NEJM / Lancet sur la clinique, les risques du NEJM avec des cas trompeurs, mais toute bonne revue a son site dédié COVID-19. Beaucoup de revues anglo-saxonnes publient des articles en mandarin !! Sur l’archive ouverte medRxiv, il y a 187 preprints le 27 février 2020 !! Ce virus est un booster pour cette nouvelle archive ouverte, sous l’égide du BMJ, de Yale et du labo Cold Spring. J’ai consulté des Altmetrics qui sont élevés, avec le grand public en premier ‘lecteur’ (si lecteur est le bon mot). (…) »

Source > redactionmedicale.fr, Hervé Maisonneuve, 27 février 2020