Le multi- et l’hyper-authorship : du sable dans l’engrenage des analyses d’impact des publications scientifiques

« L’Institute for Scientific Information (ISI) a publié en décembre 2019 le rapport Multi-authorship and Research Analytics dans lequel on apprend que les articles avec plus de 100 auteurs et, ou provenant de plus de 30 pays (phénomène qu’on appelle hyper-authorship) viennent brouiller les analyses d’impact et devraient être retirés des analyses nationales et internationales. (…) »

Source > leveilleur.espaceweb.usherbrooke.ca, Sonia Morin, 9 janvier 2020