Comment et pourquoi utiliser les données d’usage, particulièrement en bibliothèque ?

« Nous sommes à une époque où l’avalanche des mégadonnées (Big Data) semble emporter, impétueusement, les derniers vestiges de la vie privée. Depuis l’avènement d’internet et tout particulièrement avec le Web 2.0 où l’internaute est à la fois acteur et producteur de contenu, nos données personnelles sont susceptibles d’être recueillies, analysées et profilées par les géants du Web. (…)
L’essor de ce marché lucratif de la collecte et de l’analyse de données bouleverse de nombreuses industries. Le secteur culturel, dont les bibliothèques, n’y échappe pas. Néanmoins, exploiter les données d’usage demeure un défi complexe. En effet, les bibliothécaires, grâce à de nombreux outils, ont accès à beaucoup de données, mais comment les traiter, les interpréter et les exploiter ? (…) »