Libre accès et frais de publication associés (Articles Processing Charges) : une étude de cas de la production scientifique des établissements d’enseignement supérieur et de recherche orléanais

« Les principaux résultats de cette étude mettent en évidence que le modèle hybride tend à s’imposer de plus en plus chez les éditeurs (pour 83,6% des 923 articles étudiés , les auteurs avaient la possibilité de choisir l’option hybride). Concernant l’option hybride, même si —–  lorsqu’elle était proposée aux auteurs  —– elle n’a été choisie que dans 10% des cas, le nombre d’articles publiés selon cette option représentait 41,9% des articles publiés en libre accès.  Les dépenses d’APC prises en charge par la communauté orléanaise se répartissent uniquement sur 23 articles (sur 923 publiés),et la somme déboursée (39 261 ) est finalement assez limitée en regard des sommes totales dépensées pour les acquisitions des ressources documentaires par des institutions de taille comparable à celles de la communauté orléanaise. Les résultats présentés dans cette étude offrent un élément de comparaison utile par rapport à des travaux antérieurs, permettant de mieux appréhender la problématique, complexe, de l’OA et des APC qui en découlent. (…) »