La CNIL ne rejette pas l’idée d’une taxe sur les données personnelles

« Interrogée sur la perspective d’une taxe basée sur les données personnelles, la présidente de la CNIL a expliqué que cette idée – qu’on retrouve dans le rapport sur la fiscalité de l’économie numérique – est une idée qui « semble a priori naturelle » au regard de la situation actuelle. Si Isabelle Falque-Pierrotin ne s’y oppose pas, elle met toutefois en garde contre l’envoi de signaux contradictoires (…) »