Transformations disciplinaires en Littérature et Sciences Humaines à l’heure numérique

« Il existe une spécificité disciplinaire des LSHS qui ont en commun l’étude de l’objet documentaire. Ce dernier n’est plus conservé en bibliothèque mais consulté sous une forme chimiquement stable du silicium qui en constitue la substance. L’émergence de nouvelles sources épistémologiques et la multiplication des compétences technologiques nécessaires pour la conduite d’une chaîne éditoriale favorise l’émergence d’une dynamique, les Humanités Numériques, que l’on pourrait définir à ce stade comme une discipline dont l’objet d’étude est à proprement parler le document numérique lui-même, éventuellement perçu comme un original second, et dont l’objectif est l’encyclopédisme numérique libre et partagé en rupture avec les processus d’édition savante. (…) »